FINASCOPE

Finascope est un média et une lettre d’information sur les marchés financiers et les investissements à Paris et en France.

Son objectif est de décrypter les actualités, de découvrir les acteurs clés pour un public local ou international de professionnels établis en France et en Europe.

Disponible en français et en anglais, Finascope s'adresse aux dirigeants et aux collaborateurs des sociétés de gestion, gestionnaires de patrimoine, investisseurs institutionnels, entreprises, banques, intermédiaires financiers, administrations, collectivités territoriales, conseillers, cabinets d’avocats, spécialistes du recrutement…

Le media fournit à ses lecteurs et à ses abonnés une information fiable et proche de leurs préoccupations, un contenu indispensable aussi bien dans leur travail de tous les jours, que pour leurs analyses et leurs décisions stratégiques.

Finascope cherche à distinguer les faits des éléments de langage et à se concentrer sur l’essentiel. Notre média privilégie la qualité et l'exclusivité des informations à la quantité des publications.

Les articles sont répartis en cinq catégories, tendance, opération, stratégie, réglementation, innovation, développées jour après jour au travers des événements, des hommes et des femmes qui font l’actualité.

Les rédacteurs de Finascope sont des journalistes expérimentés qui ont parfois étoffé leur parcours dans le monde bancaire ou financier.

Finascope se veut aussi participatif en ouvrant ses colonnes à des professionnels pour des contenus d’analyse et des avis d’experts sur l’actualité des marchés et les métiers. La rédaction veille à la qualité des contributions externes et exclut les articles à caractère promotionnel.

Indépendant du monde économique et financier, Finascope traite l’information de façon impartiale, sans complaisance ni volonté de nuire.

PARCOURS

Nicolas Raulot, fondateur de Finascope en avril 2021, est journaliste. Il compte quinze ans d’expérience de la presse économique et financière. Ses articles ont été publiés dans des médias français (La Tribune, l’Agefi), belge (L’Echo), luxembourgeois (Paperjam) et suisse (Le Temps).

Son parcours journalistique a commencé en France en 2000 à l’Agefi avant d’être poursuivi à La Tribune jusqu’en 2008. Il a ensuite exercé son métier au Luxembourg où il est devenu rédacteur en chef de Paperjam.lu.

Nicolas Raulot a aussi travaillé dans le secteur financier comme courtier sur le marché monétaire et comme responsable éditorial et relations presse.

Il est diplômé de l’Institut Supérieur de Gestion (ISG), du Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) et de l’Université de Luxembourg (Master in Wealth Management).

Nicolas Raulot est l’auteur de On a vendu la Bourse (Editions Economica, 2007).

LA CHARTE EDITORIALE

Finascope se reconnaît dans la Charte d’éthique professionnelles des journalistes (1918/1938/2011) et dans les droits et devoirs du journaliste définis dans la charte de Munich:

  • Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.
  • Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.
  • Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.
  • Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.
  • S’obliger à respecter la vie privée des personnes.
  • Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.
  • Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.
  • S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.
  • Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.
  • Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.